Portraits imaginaires

Comme peu d’adhérents de notre GEM Galaxie aiment écrire et rédigent des articles spontanément et régulièrement pour rendre vivant notre site Internet, j’ai eu l’idée – que j’espère lumineuse – de réaliser des portraits chinois des adhérents et visiteurs de notre association à travers une série de questions auxquelles on répond puis dont on   explicite et argumente les réponses.
Au GEM Galaxie, nous les connaissons presque tous. Mais les connaissons-nous vraiment ?
Partons à la rencontre de ces adhérents passés et actuels et de ces simples visiteurs qui ont fréquenté notre structure l’espace de quelques jours…

1. Portrait imaginaire de Viviane
Viviane est l’actuelle présidente de l’association.

Si tu étais …
- une saison, laquelle serais-tu et pourquoi ?
Je serais  le printemps sans hésitation. C’est le moment où s’éveille la nature, où l’on guette au matin les premières pousses des plantes et c’est à cette époque que les jardins sont les plus beaux,  que tout commence, que les oiseaux font leurs nids, qu’on s’achemine vers le beau temps et la chaleur… Je voudrais que ce soit toujours le printemps pour l’émerveillement du renouveau végétatif.

- une couleur : J’en aime plusieurs. Le noir qui amincit la silhouette et se marie avec tout pour les vêtements, le jaune qui est lumineux, le rouge qui se remarque, le blanc pour peindre et tapisser sa maison, ce qui améliore la clarté, moi qui suis malvoyante.
- un légume :  indubitablement le  radis parce que ce sont les premiers légumes que j’ai cultivés, parce que mon oncle André en semait toujours, parce qu’on les accompagne avec du beurre, qu’ils sont frais et croquants. Le radis jalonne tous les printemps de ma vie.

- une fleur : une lavatère annuelle rose parce que c’est particulièrement joli et fin.
- un arbre : un ginkgo biloba, grand arbre qui peut être mâle ou femelle, pour son histoire étonnante que je narre dans ce blog  : il a été acheté en 1788 pour la somme extravagante alors de quarante écus, il  est le seul être vivant à avoir résisté à la bombe atomique Hiroshima, il est neuro-protecteur et il est magnifique.

- un fruit : une pêche, j’adore  les pêches duveteuses et juteuses ! Je sème d’ailleurs des pêches de vigne.
- de l’eau : un ruisseau propre qui serpente dans les prés où l’on peut guéer , marcher dans le lit, soulever les pierres, voir des truites, boire l’eau…

- un animal : un chien , animal fidèle, compagnon de vie, présence vivante et vivifiante,  toujours d’humeur égale. Ou une chèvre fantasque, libre…

- un objet : une bêche et un sécateur utiles au jardin, un stylo et de quoi écrire, mon téléphone portable pour communiquer avec les miens, mes indispensables lunettes.

- un aliment ou un plat préparé : une soupe de poireaux et pommes de terre passée au mixer et assaisonnée avec du tamari (sauce soja). C’est simple, désaltérant et particulièrement bon.

- un paysage : la campagne verdoyante près d’un ruisseau qui serpente dans les prés, le calme.

- un bâtiment : une petite cabane juchée dans un arbre d’où la vue est imprenable.

- un jeu : le scrabble avec lequel je joue souvent et qui nécessite et confronte vocabulaire et imagination.

- un mot ou une phrase : qui vivra verra ! Ou il ne faut pas péter plus haut que son cul ou encore « du plus haut qu’on est assis, on ne l’est » que sur son cul ».

- un loisir : le jardinage depuis mon enfance qui est une vraie  passion.

- le métier rêvé : tenancière d’un parc botanique comme celui de la bambouseraie d’Anduze dans le Gard parce que je suis là véritablement dans mon élément.

- métier exercé : professeur de français actuellement en retraite.

- signe particulier : je n’ai plus de champ visuel inférieur pour cause d’hémianopsie altitudinale basse.

2. Portrait imaginaire de René
René est l’actuel vice-président du GEM. Il assure entre autres missions celle d’administration du site web.

Si tu étais…
- une saison, laquelle serais-tu et pourquoi ?
Je serais  l’été; il fait beau et j’ai horreur des intempéries, surtout quand je marchais. Maintenant, comme j’ai le genou qui fait le fou, je ne fais plus de marche à pied.

- une couleur : les couleurs sombres, bleu marine ou noir pour les vêtements que je porte parce que les couleurs me font grossir. Sinon, je pourrais me faire peur en me regardant dans un miroir !

- un légume : j’aime bien beaucoup de légumes : les petits pois, les poireaux, les pommes de terre, les choux, la salade… Mais, ils tiennent peu au corps. c’est pourquoi j’y ajoute des féculents.

- une fleur : les pétunias par exemple. J’en mets en terre chez moi;

- un arbre : ?

- un fruit : les pommes que j’achète par cagettes !

- de l’eau : la neige. quand j’étais petit, j’habitais dans la cité Pasteur et j’adorais la neige pour y faire de la luge avec les copains et des glissades infernales dans le petit bois du Royal Park.

- un animal : un chien ou un chat. Le chien est davantage une contrainte; il faut le sortir souvent, il est coûteux à l’achat et en frais de vétérinaire. un chat revient moins cher, il est robuste, plus qu’un chien. ma chatte étant morte récemment, j’ai adopté une autre chatte noire, Douchka. Elle est formidable.

- un objet : un ballon de rugby parce que j’aime ce jeu. Jeune, j’y jouais au COP du Puy. Mais, quand j’ai vu que je prenais des « cognes », j’ai arrêté !

- un aliment ou un plat cuisiné : j’aurais choisi autrefois le steak frites mais ça fait grossir. Aujourd’hui, par souci diététique, je préfère une salade composée avec des pommes de terre, des betteraves, radis, tomates, quelques feuilles de salade, un peu de tout, des anchois, des olives vertes…

- un paysage : un paysage montagneux comme celui du Mézenc, le mont gerbier des Joncs ou un panorama dominant l’Ardèche. Parce que les plats pays, beurk !

- un bâtiment : une habitation bien standard, une maison ou un appartement, pourvu que ce soit correct.

- un jeu : les jeux de cartes… mais je préfère un jeu d’adresse comme la pétanque.

- un mot ou une phrase : »Elle arrive, je m’en vais », « ça craint », « ia va fumer », « on a la scoumoune », « on n’est pas clair ».

- un loisir :la marche avant d’avoir le genou mou, le tennis de table, un jeu collectif car, seul, je languis.

- le métier rêvé : électricien tout simplement, électronicien ou informaticien, en tout cas développeur.

- métier exercé : travail en usine et agent de service hospitalier.

- signe particulier : aime m’amuser et le chahut. Comme j’ai pu me faire engueuler à cause de ça !

Janvier 2017

Cette entrée a été publiée dans G.E.M. et Hurluberlu. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à Portraits imaginaires

  1. roche j louis dit :

    Vviane,
    Alleyras Capitale m’a fait connaître votre blog intéressant.
    J’ai diffusé à mon staff d’amis et informé Marc.
    JL

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>