Portraits intemporels…

C’est un ancien portrait que je fis d’eux, probablement une dizaine ou une quinzaine d’années avant leurs morts. Je le trouve extraordinaire
Cette photo résume tout ce qu’ils étaient, profondément, sans artifice, sans effort pour paraître.
C’est ainsi que je les vois dans mes images mentales quand je pense à eux.
Leurs poses, leurs tenues, leurs expressions restent solidement ancrées dans mon souvenir. Je conserve  en mémoire leurs visages intemporels qui rassemblent en une seconde ce qu’ils furent foncièrement à tous les âges de leurs vies.
Eux, Victorine et André.
Je les ai saisis sur la pellicule dans la cour de la maison familiale.
Ce devait être un dimanche : André semble endimanché, prêt pour aller à la gare faire une partie de pétanque et boire l’apéro chez Cacaud. Victorine doit être à son fourneau et à la volaille dominicale.
Derrière Victorine, son fidèle Bobby s’étire, toujours prêt d’elle que je n’imagine pas sans chien à ses côtés.
La façade affiche avec son enseigne Cibon qu’elle tenait une épicerie.

 

Juillet 2020.

Cette entrée a été publiée dans Famille et proches. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à Portraits intemporels…

  1. Danielle Rodde dit :

    Quelle image! Dans ma tête la «veuve Archer», la Victorine, l’André Archer et leur chien dans la cour cimentée et derrière eux « CIBON » Alimentation, c’est exactement tel que je les vois! Merci, Viviane, pour ce flash souvenir de notre enfance.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>